mardi 14 octobre 2014

Le coin de Jean Claude : Allons à la rencontre de quelques personnages illustres


Quelques personnages illustres à Samarcande


Samarcande se trouve au bout du monde pour les Européens et même le Proche Orient. Pourtant elle fut contactée par des populations très hétérogènes, nomades comme les Scythes, les turco-mongols, ou sédentaires comme les Gréco-macédoniens, les Parthes, les Perses, puis les Chinois. Les artistes, les philosophes et scientifiques, les pélerins, et bien sur les marchands s'y sont rendus pour des raisons diverses. Parmi ceux-ci des personnages illustres par leurs connaissances tels que :


Omar Khayyam (1038-1131) philosophe, mathématicien astronome et poète persan y séjourne de 1072 à 1074 avant de s'installer à Ispahan à la demande du sultan Malik Shah qui lui confie la charge de l'observatoire. Ses découvertes sont connues du monde entier, et ses poèmes empreints de méditations ont eu un grand succès au Moyen-Orient et bien plus tard en Europe.

Portrait of Ibn Battuta Ibn Battuta (1304-1377) grand voyageur venu du Maghreb, part de Sarai en Crimée pour arriver en Transoxiane. Il maudit les ravages causés par Gengis Khan à Boukhara et Samarcande dont il constate les ruines. Erudit en Histoire et en langues, ses compte-rendus de voyage font autorité.

 Ibn Khaldoum (1332-1406) qui a écrit une « Introduction à l'Histoire Universelle » où il compare l'histoire et la civilisation des Perses et des Arabes, et  raconte la poussée vers la Chine par les musulmans Ommeyades en 715.
Il est aussi le biographe de Tamerlan.

   Ulugh Beg (1394-1449) petit-fils de Tamerlan lequel a fait de Samarcande sa capitale, est passionné de Sciences et d'Astronomie en particulier. Il a fait bâtir à Samarcande un observatoire géant à trois étages doté d'une sorte de sextant géant permettant de mesurer la distance aux étoiles. Après son assassinat cet observatoire a été détruit mais en reste encore les fondations.

Ibn Sina dit Avicenne (980-1037) mort un an avant la naissance d'Omar Khayyam, qui fut son disciple par la lecture de ses œuvres.
Son Canon de la Médecine est son œuvre la plus connue qui décrit les symptômes de toutes les maladies à son époque. Elle fut rapportée en Europe par les Croisés et fit longtemps autorité.  Mais c'est aussi un savant universel, qui s'intéresse entre autres à la logique, les mathématiques, l'astrologie  et la poésie.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire