mercredi 24 septembre 2014

Les commerces de la Route de la Soie

La route de la Soie : de la route de jade à la route des épices…

La route de la soie : 2000 ans d’échanges

La route de la soie désigne l’ensemble des chemins, des sentiers et des pistes caravanières qu’ont empruntés les marchands de l’antiquité jusqu’au milieu du Moyen-âge pour faire leur négoce du continent asiatique au continent européen. Il s’agissait donc d’un réseau de routes commerciales entre l’Asie et l’Orient allant de Chan-An (actuelle Xi’An) alors capitale des empereurs de la dynastie Han jusqu’à Antioche en Syrie (actuelle Turquie) ou de Tyr (actuel Liban). À son apogée au milieu du XIIe siècle, la route de la soie s’étendait sur plus de 7 500 km reliant l’Asie centrale à la côte orientale de la méditerranée en passant par l’Afghanistan, l’Iran, l’Irak. La capitale de la Chine Chan-An comptait alors plus de deux millions d’habitants (soit dix fois la population de Constantinople à la même époque).
La route de la Soie contribua notamment très fortement à la naissance et à l’essor du commerce, des échanges culturels et religieux.

Source : www.epicetoo.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire