lundi 19 février 2018

le coin de Jean Claude : les dangers de la Route de la Soie



Les dangers des routes de la soie                       afdid 21
La route des caravanes n’est pas une promenade !
Marco Polo décrit ainsi le plateau du Pamir (Nord de l’Afghanistan actuel) : douze jours de désert où il n’y a rien à chasser ou à cueillir, difficile même de faire du feu à cause du froid et surtout de l’altitude (les cols et le plateau sont à plus de 4000 m). Le franchissement des cols se fait sur des chemins escarpés et vertigineux que les mules et même les yacks rechignent à suivre.
Ensuite, c’est le désert avec le soleil brûlant, les tempêtes de sable ou de neige, où des cailloux sifflent aux oreilles. Faute de repère on peut se perdre dans un paysage monotone et changeant où des phénomènes climatiques ou sismiques incompréhensibles suggèrent la présence de démons.
Et quand la piste est moins dangereuse, il faut redoubler de vigilance car les brigands n’hésiteront pas à vous couper la gorge !
Qu’il est bon d’atteindre le caravansérail, un poste de garde, une auberge fortifiée, un monastère !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire